Dans notre vie privé ou au bureau, il est devenu facile, voire habituel, de rester en contact.

L’email reste le support de communication incontournable de nos échanges numériques. Bien utilisé il est redoutable d’efficacité mais attention au non respect de certaines règles qui pourraient avoir des conséquences négatives pour l’entreprise.


Quelques rappels

Rappels sur les éléments à considérer dans la performance de ses campagnes d'emails

Le taux de délivrabilité

Le taux de délivrabilité est le 1er indicateur de performance d’une campagne emailing.

Il est calculé en pourcentage d’emails délivrés dans la boite email des destinataires. Plus ce chiffre se rapproche de 100% et plus la qualité de la base d’emails des destinataires est considérée bonne.

Tx délivrabilité = (Nb emails aboutis / Nb total d’emails envoyés) x 100

Le taux d’ouverture

Le taux d’ouverture est le 2ème indicateur de performance d’une campagne emailing.

Il est calculé en pourcentage d’emails ouverts par les destinataires. Plus ce chiffre se rapproche de 100% et plus la qualité du ciblage des destinataires est considérée bonne.

Tx ouverture = (Nb emails ouverts / Nb total d’emails délivrés) x 100

Le taux de clics

Le taux de clics est le 3ème indicateur de performance d’une campagne emailing.

Il est calculé en pourcentage de destinataires ayant cliqués dans l’email. Plus ce chiffre se rapproche de 100% et plus la qualité du contenu de l’email est considérée bonne.

Tx clics = (Nb destinataires ayant cliqués dans l’email / Nb total d’emails délivrés) x 100

Le taux de réactivité

Le taux de clics est le 4ème indicateur de performance d’une campagne emailing.

Il est calculé en pourcentage de destinataires ayant cliqués dans l’email comparé au nombre d’utilisateurs ayant ouvert l’email. Plus ce chiffre se rapproche de 100% et plus la qualification de la cible ainsi que la qualité du contenu de l’email sont considérées bonnes.

Tx réactivité = (Nb destinataires ayant cliqués dans l’email / Nb d’emails ouverts) x 100


Comment s’améliorer ?

S'améliorer dans la communication par emails et respecter les règles d'usage

L’ensemble de ces indicateurs sont liés. Un taux de délivrabilité faible aura inévitablement une incidence sur la performance du taux d’ouverture, de clics et de réactivité et directement sur le volume de conversion de la campagne emailing.

Améliorer son taux de délivrabilité

Si votre dernière campagne peine à dépasser les 60% de taux de délivrabilité, il est important de s’attacher à vérifier les points suivants :

  • Fraicheur des données : Avez-vous réactivé une base d’emails laissée à l’abandon, acheté ou la loué une base emails dont la provenance vous sont inconnues ?

🎯 Nettoyez les adresses emails de votre base en supprimant les hardbounces.

Attention un faible taux de délivrabilité à un impact directe sur la réputation du domaine de messagerie de l’entreprise et de toutes ses adresses emails utilisées (xxx@monentreprise.fr) qui peut entraîner un blacklistage de emails envoyés de ces adresses par les opérateurs de messagerie (gmail.com, outlook.com, yahoo.fr …etc).

Il est donc primordiale de communiquer auprès d’une base de destinataires emails « propre » (adresses inexistantes, adresses inactives).

Améliorer son taux d’ouverture

Vos emails arrivent à vos destinataires. C’est une 1ère étape mais tout n’est pas terminé. Si votre dernière campagne peine à dépasser les 10% de taux d’ouverture, il est important de s’attacher à vérifier les points suivants :

  • Ciblage des destinataires : Le jour, l’heure et la fréquence d’envoi de votre campagne email est elle pertinente ? L’objet de votre email est il claire pour le destinataire ? Les destinataires ont ils explicitement acceptés de recevoir des communications de votre part ?

🎯 Informez vos utilisateurs de la collecte de leurs adresses emails et de votre politique d’envoie d’emails. Permettez leurs également de se désabonner (mieux vaut un utilisateur désabonné qu’un utilisateur qui signale votre email comme SPAM).

Au même titre que la délivrabilité, un faible taux d’ouverture à un impact directe sur la réputation du domaine de messagerie de l’entreprise et de toutes ses adresses emails utilisées (xxx@monentreprise.fr) qui peut entraîner une classification comme spam des emails envoyés de ces adresses par les opérateurs de messagerie (gmail.com, outlook.com, yahoo.fr …etc).

Améliorer son taux de clics

Avec un bon taux de clics de ses campagnes emailing, nous commençons à nous rapprochez du graal attendu. Si votre dernière campagne peine à dépasser les 2% de taux de clics, il est important de s’attacher à vérifier les points suivants :

  • Qualité du contenu : Avez-vous réalisé un filtrage de votre campagne par secteur d’activité, de produits, de « chaleur » de vos destinataires ? Le contenu de la campagne email est il pertinent pour le destinataire ?

🎯 Respectez les ratios textes/images dans les emails. Evitez les contenus à dominance commerciale.

Un faible taux de clics n’a pas d’impact directe sur votre réputation. C’est par contre pour votre organisation une faible performance de transformation de vos destinataires et par conséquence un faible ROI (retour sur investissement) de votre campagne.

Améliorer son taux de réactivité

On touche à l’indicateur ultime. Celui-ci découle indéniablement de la qualité de votre ciblage combiné à la qualité de votre contenu. Plus votre taux de réactivité sera bon et plus votre taux de transformation s’améliorera.

Soyez à l’écoute de vos destinataires et de leurs comportements.


Avec quels outils ?

L’email marketing est une technique très importante pour rester en contact avec vos visiteurs – autrement dit vos clients potentiels.

Parmi les solutions populaires du marché SendinBlue, MailChimp, Sarbacane, Mailjet et Newsletter2Go sont des acteurs à considérer. Ils vous permettent de construire et d’administrer vos campagnes tout en s’interconnectant avec vos outils d’entreprise (site internet, CRM et autres).


Acteur de la transformation numérique des entreprises, AM Consulting propose son expertise à toutes les étapes de cette évolution.